Créée en 2010, la société K-Laser Bio Médical, distribue des lasers de haute puissance dans les domaines médicaux et paramédicaux.

 Fabriqués en Italie par la société Eltech, spécialiste de la thérapie laser depuis 30 ans, la technologie K-Laser bénéficie d’un véritable savoir-faire, valorisé par des recherches permanentes à l’université de Trieste. 

Qu’est ce qu’un LASER ?

 Le laser, un amplificateur optique L.A.S.E.R. = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation. La lumière d’un laser se différencie d’une lumière ordinaire (blanche) par les éléments suivants :

 • Elle est de plusieurs couleurs quand la lumière d’un laser est monochromatique ; 

• Elle est multidirectionnelle quand la lumière d’un laser est unidirectionnelle ; 

• Elle est désordonnée quand la lumière d’un laser est cohérente ;

 Il existe deux formes de cohérence : spatiale et temporelle ;

 la cohérence spatiale donne la possiblité au laser de propager sa puissance très loin ou d’être concentrée et ciblée ; celle-ci lui donne une grande efficacité. 

La cohérence temporelle lui donne une couleur très pure, c’est-à-dire une longueur d’onde très précise ; celle-ci lui donne des possibilités de mesure très intéressantes. Les applications du laser sont larges et ses utilisations dans les domaines médicaux et paramédicaux sont devenues courantes ; angiologie-cardiologie, dermatologie, gastro-entérologie, gynécologie, pneumologie, neuro-chirurgie, ophtalmologie, dentisterie... 

Le mécanisme d’action du photon 

En 1995, Tina KARU, une biologiste russe a découvert que la synthèse de l’ATP était impossible si une grosse molécule de protéine ne lui apportait pas du courant électrique, commandant en quelque sorte tout le processus. Cette protéine, la Cytochrome C Oxydase qui contient du fer et du cuivre, la rend hypersensible à la lumière 660 nm La longueur d’onde la plus absorbée par la mélanine dans la peau est celle de 660 nm. Cette longueur d’onde assurera un fort rayonnement dans les zones superficielles. Puisque la lumière peut à la fois inhiber les bactéries et favoriser la croissance cellulaire, la thérapie laser a des résultats indéniables sur la cicatrisation des plaies et la régulation des tissus cicatriciels. 

800 nm L’enzyme terminale de la chaîne respiratoire est la cytochrome C oxydase. Elle détermine comment la cellule convertit l’oxygène moléculaire dans l’ATP. L’absorption la plus élevée de cette enzyme est à 800 nm. Cette longueur d’onde va donc accélérer l’action de l’enzyme et ainsi augmenter la production d’ATP. 

905 nm La circulation sanguine alimente les cellules du corps en oxygène. Plus la circulation est fluide et plus les cellules vont être capables d’activer le processus de guérison naturel. Cette longueur d’onde est absorbée en partie par l’hémoglobine, l’eau, la mélanine et la protéine cytochrome C oxydase. Ainsi, l’absorption optimisée du rayonnement libère l’oxygène et le met automatiquement à disposition des cellules. 

Les spécificités du K-LASER 

On caractérise un laser notamment en fonction de sa longueur d’onde, c’est-à-dire de sa couleur (visible ou invisible pour l’oeil humain). C’est la longueur d’onde qui va définir les indications ou applications pour lesquelles les lasers sont conçus. Le caractère ablatif ou non-ablatif d’un laser médical sera beaucoup plus lié à la notion de longueur d’onde qu’à la notion de puissance. Les trois courbes représentent les pourcentages d’absorption des 3 éléments « photorécepteurs », que sont schématiquement l’eau, le sang et la mélanine en fonction de la longueur d’onde. Les quatre longueurs d’ondes ; 660, 800, 905 et 970 nm, représentent la « fenêtre optique » permettant d’obtenir la plus faible absorption par les éléments photorécepteurs et ainsi réaliser la plus grande diffusion énergétique possible sur la zone pathologique. 

Dès qu’un photon la touche, elle donne l’ordre de fabriquer de l’ATP et la cellule va pouvoir fonctionner de nouveau de façon optimale. Le rayonnement du laser va rétablir la production normale d’ATP et permettre aux cellules de fonctionner normalement. 

Le sang est le premier fournisseur d’oxygène aux cellules. Il permet également de supprimer les déchets. L’eau contenue dans le sang absorbe la longueur d’onde de 970 nm. Ainsi, les photons sont transformés en chaleur à l’intérieur des cellules. Cette action stimule la micro-circulation locale et augmente l’apport d’oxygène. 

Booster le SYSTÈME IMMUNITAIRE 

L’objectif d’un traitement laser efficace est de stimuler le mécanisme naturel de guérison autrement dit d’augmenter la capacité à convertir l‘oxygène en énergie. La thérapie laser stimule notre système immunitaire et les bienfaits de cette action se poursuivent au-delà de la première bio-stimulation. L’unique moyen de faire parvenir l’oxygène et les éléments nutritifs nécessaires aux cellules afin d’amorcer le processus d’autoguérison est la circulation sanguine. Générer la circulation locale à travers la bio stimulation et l’accélération du flux sanguin est le premier mécanisme de la thérapie laser. Une fois l’augmentation du flux sanguin obtenue, l’hémoglobine libère l’oxygène transporté dans le sang. Puis l’oxygène quitte le sang, passe à travers la membrane cellulaire et entre dans la mitochondrie. Au sein de la mitochondrie, l’oxygène passe à travers une chaîne de réaction enzymatique qui constitue la chaîne de respiration cellulaire.

La biostimulation laser signifie plus d’énergie pour les celulles. 

La thérapie DYNAMIQUE 

Les résultats de la thérapie laser avec des paramètres fixes ne sont pas les mêmes qu’une thérapie réalisée selon les principes fondamentaux suivants : 

• L’énergie minimum avec le respect de la masse du corps 

• La compensation de la perte d’énergie due à l’absorption par les chromosphères, la mélanine, l’eau, le sang 

• La longueur d’onde effective 

• La chronicité de la pathologie 

• L’intensité de la douleur 

• La possibilité de changer dynamiquement les réglages pendant le traitement laser.

Sur la base de ces principes fondamentaux, nous avons choisi d’éliminer les indications thérapeutiques dans la mesure où l’effet de la thérapie laser dynamique va bien au-delà de ces indications. En effet, nous avons orienté notre thérapie sur le renforcement de notre système immunitaire et le transfert d’énergie aux cellules de façon naturelle. C’est cette méthode thérapeutique qui distingue K-LASER des autres thérapies laser.